à la uneActualitéscorporatela vie des entreprisesLa vie du cabinet

Ariane Olive met en lumière le search fund

By 17 juin 2020 juillet 8th, 2020 No Comments
Le search fund à l'honneur

Acquisition : Les atouts du Search Fund

Montage novateur adapté à la reprise Small Cap, le Search Fund offre une nouvelle modalité de gestion des risques pour les investisseurs. Éclairage d’Ariane Olive sur ce modèle prometteur de structuration et de financement de reprise d’entreprise.

 

Qu’est-ce qui rend novateur le Search Fund ?

Ariane Olive : Le fait qu’il réunisse entre dix et vingt investisseurs, tous minoritaires, autour d’un searcher, repreneur à fort potentiel, afin de lui donner les moyens de chercher une cible puis de la reprendre. Statistiquement doté de peu de fonds propres, une première levée de fonds va lui permettre de financer sa recherche sur une période allant de 24 à 36 mois. Dès lors que l’acquisition d’une cible est identifiée et décidée, chacun des investisseurs peut décider de participer à ce financement d’acquisition, en principe au prorata de sa mise d’origine. À la fois communauté d’intérêts et communauté d’entrepreneurs, ce modèle crée énormément de valeur, bien au-delà de l’apport financier.

 

En quoi ce modèle peut-il être considéré comme minimisant les risques investisseurs ?

Ariane O. : Il permet, selon moi, de maximiser leurs chances de parier sur le bon repreneur manager : un facteur clé en Small Cap. 24 mois pour « tester » un profil, c’est sans précédent dans le secteur !

 

Les critères de choix de la cible y participent-ils également ?

Ariane Olive : Parfaitement, les modèles ciblent des entreprises profitables1, bien positionnées sur leur marché, dotées d’un portefeuille clients contractualisé, de leviers de croissance identifiés et dont la valeur d’entreprise est située entre 5 et 20 millions d’euros. Autant de critères qui permettent de limiter les risques des investisseurs.

 

Quel est votre accompagnement en la matière ?

Ariane Olive : Nous intervenons sur la création du search et la négociation du premier pacte d’actionnaires. Nous avons accompagné les deux premières acquisitions sur ce modèle en France et accompagnons en ce moment la création de quatre nouveaux Search Fund. C’est une véritable communauté à laquelle nous sommes ravis de désormais appartenir.

 

Est-ce cette forte notion partenariale induite par le Search Fund qui vous a attirée ?

Ariane Olive : Absolument. Fit, fit, fit : le maître mot en matière d’accompagnement M&A/Private Equity PME. De plus, le Search Fund nous permet d’éprouver, pendant la phase de search, notre binôme avec le repreneur et de former ensuite une redoutable équipe dans le cadre des négociations d’acquisition. C’est l’idéal !

 

Votre ADN entrepreneurial fait-il la différence ?

Ariane Olive : Sans conteste. C’est véritablement la signature de notre accompagnement qui est avant tout axé sur la réflexion stratégique et business, l’outil juridique étant pour nous un des moyens à la disposition de l’entrepreneur et non pas une fin. Une approche très différenciante dans notre activité M&A/Private Equity qui représente une vingtaine de deals par an.

 

1 EBITDA au minimum d’un million d’euros

 

 

Plus d’informations, auprès d’Ariane Olive, c’est par ici 

Et la présentation de notre expertise en reprise d’entreprise financée par un search fund, c’est par là ! 

Leave a Reply