Une vraie consistance qui garde une certaine onctuosité, une enveloppe solide qui garantit une protection de l’essentiel, de l’huile pour les relations, un noyau dur autour duquel tout s’articule, une empreinte verte et éco-compatible intégrée, une excellence (beaucoup de goût) qui ne déçoit jamais, une grande maturité, une facilité d’emploi qui sidère même les plus blasés, une présence qui enchante les dîners, découvrez :

Nous pourrons vous raconter ce que l’on veut, nous pourrons décrire, expliquer, argumenter, nous distinguer, en un mot promettre, ce que nous vous demanderons de croire avant tout, c’est que nous pensons ce que nous disons.

Pour vous dire qui nous sommes, nous n’emprunterons pas les chemins habituels du discours communiquant, qui reste toujours une paraphrase plus ou moins subtile d’un argumentaire jargonnant et codifié derrière lequel on se dissimule.

Non, nous allons avancer à découvert et faire appel à votre sensibilité, tout simplement et sans ambages, en vous parlant comme nous parlons tous les jours.

Plus que le sens des mots, ce qui nous rassemble, chez Spark, c’est le sens commun.

Oui, encore heureux que nous soyons entièrement à votre disposition, payés comme nous le sommes. Et encore heureux que notre ambition soit de vous garder comme clients le plus longtemps possible. Nous le savons tous, c’est dans la durée que se construit une relation de confiance fructueuse. 

Nous ne vous lâcherons pas.

Savoir recevoir nos clients, les accueillir avec le bon esprit, les orienter avec discernement ? Nous y sommes tellement sensibilisés, à tous les niveaux de l’entreprise, qu’on ose vous le dire en face : pour nous, c’est du gâteau.

On a le droit d’être business minded parce que le sens des affaires qui irrigue la pensée de ceux qui en font n’est pas un défaut. Mais ce qui nous importe, dans la relation avocat-client, c’est la part irréfragable d’humanité, celle qui impose que les enjeux ne soient pas que stratégiques mais qu’ils prennent en compte ce que l’être humain a d’unique et de poétique, pour pouvoir partager, dans les moments les plus forts, une chair de poule qu’on aura faite naître.

Elle est étrangement paradoxale, cette expression qui signifie exactement le contraire de ce qu’elle dit. Car notre plus grand bonheur, c’est bien de faire avec vous un malheur. Et pour cela d’élargir (au forceps si nécessaire) notre champ de pensée, de stimuler nos forces créatives, de bousculer nos idées reçues même quand ça fait mal, enfin de réinventer pour chaque client nos process.

Ça n’optimise pas le rendement mais ça rend bigrement optimiste.

Nous aimons dire les choses comme elles sont, même si nous gardons le choix des armes. Ce serait un bien grand manque d’humour que d’affirmer que nous en avons, mais nous mettons toujours un point d’honneur à prendre du recul pour aborder vos problématiques. 

Nous pouvons même rire de nous-mêmes (sauf de Pierre Léo qui pourrait mal le prendre).

Nous sommes curieux de nature. Ce qui nous fait souvent chercher midi à 14 heures. Et ce qui remplit notre besace d’un milliard de choses que nous rencontrons, la gastronomie, l’opéra ou le point de Lunéville parce qu’elles augmentent notre capacité à répondre justement.

Les cadres existent mais il nous arrive de nous en affranchir. Après tout, être parfois marginal n’exclut pas d’être toujours dans la page. 

Et puis enfin, midi, 14h, 18h ou minuit, c’est toujours l’heure de fêter vos succès.

Notre expérience vous appartient. 

Une jolie formule ? Non, c’est la réalité. Nous ne conservons pas pour notre seul usage nos secrets industriels, nous les transmettons, dans l’accompagnement personnalisé que nous mettons en place. C’est ce qui rend plus faciles les prises de décision. 

Nous gardons notre beurre, en aidant à fabriquer le vôtre, mais l’argent du beurre profite à tous.

Nous comprenons vos besoins, nous avons les mêmes. 

Et pour les satisfaire, nous allons plus loin que la plupart de nos concurrents, en intégrant le conseil en stratégie et l’assistance à la gestion du risque. 

Ensemble donc, nous pouvons décrocher la lune.

Nous ressemblons, dans l’esprit, à ce qu’étaient autrefois les cabinets de curiosités, endroits petits par l’espace et grands par le rayonnement, agrégats de raretés, concentrations d’exceptions et réunions de sensibilités uniques. 

Une nègre-soie empaillée, une déclaration d’amour en perles fines, un crâne de blaireau, un écorché de dos, et des avocats brillants qui se détachent du lot et qui assurent la réussite.